Vente de biens immobiliers haut de gamme à Lyon : La baisse des taux immobiliers continue à la fin de l'année 2016

La baisse des taux immobiliers continue à la fin de l'année 2016

Les particuliers sont de plus en plus nombreux à profiter de ces excellentes conditions de financement. En juillet, la production de nouveaux crédits à l’habitat a accentué sa hausse, atteignant le niveau record de 21,1 milliards (après 19,2 milliards en juin), note la Banque de France. Cette tendance est essentiellement due au bond des renégociations de crédit qui ont représenté 44,4% (contre 38,1% en juin) du total des prêts! Une proportion qui était montée jusqu’à 58% en mois d’août 2015.

Les particuliers font jouer la concurrence entre banques pour obtenir un meilleur taux, réduisant leur échéance de remboursement ou la durée de leur crédit. Car renégocier son crédit immobilier peut permettre de réaliser de substantielles économies, à certaines conditions toutefois: si le capital restant dû est supérieur à 70.000 euros, si la durée résiduelle du crédit est supérieure à deux tiers, voire un tiers, et enfin si l’écart de taux entre le crédit et le taux de marché est d’environ 0,7 point, détaille le courtier Empruntis.

Des taux proches de leurs niveaux planchers

«Entraînés par une concurrence accrue des banques qui doivent atteindre leurs objectifs commerciaux en fin d’année, les taux devraient se stabiliser dans les prochains mois», indique Ulrich Maurel, président du courtier Immoprêt. Pour son concurrent Cafpi, les taux de crédit immobilier «ont fini par atteindre leur niveau plancher». «Les banques ne peuvent plus descendre plus bas, il ne leur reste que de quoi prévenir les risques de défauts de paiement, amortir leurs frais de fonctionnement et bénéficier d’une marge plus que réduite».

 

Source le figaro

Plus d'informations sur le bien